Le Salaire du Diable [Man in the Shadow] 1957


CineScope
La Note CineScope Film à ne pas manquer - CineScope
Ajoutez votre note:

Réalisé par Jack Arnold
Avec Jeff Chandler, Orson Welles, Colleen Miller, Ben Alexander, Barbara Lawrence
Genre: Western
Studio: Universal
Résumé: Virgil Renchler (Orson Welles) possède le Golden Empire Ranch qui emploie des braceros. Lorsque l'un d'entre eux disparaît, le shérif (Jeff Chandler) doit intervenir.


Avis : Jack Arnold est un réalisateur de séries B pour Universal qui se spécialisa tout d'abord dans les films fantastiques. Tarantula ou L'homme qui rétrécit furent des réussites. Sa carrière dans le western est marquée par Une Balle Signée X, un chef d'oeuvre.

Le Salaire du diable tourné en CinemaScope, trois ans avant No Name on the bullet, sort également de l'ordinaire. Le scénario est excellent et reprend quelques éléments d'autres westerns. Comme dans Le Train sifflera trois fois, Jeff Chandler est un shérif abandonné par ses voisins. En revanche, la fin diffère. Le salaire du diable est l'un des uniques westerns où Orson Welles apparaît. Welles et Chandler s'en donnent à fond. Colleen Miller n'est pas mémorable. Sa carrière westernienne inclut Les Années Sauvages (Rawhide Years) 1955. Les acteurs secondaires sont en retrait par rapport à Chandler et Welles. On aperçoit donc brièvement Barbara Lawrence ou encore Paul Fix.
Ce western moderne aborde la justice et comporte des scènes intenses pour l'époque.

Un western méconnu au scénario ambitieux.

CineScope




CineScope - Affiche - Le Salaire du Diable - Man in the Shadow - 1957




Man in the Shadow, Le Salaire du Diable, 1957, Jeff Chandler, Orson Welles, Colleen Miller, Ben Alexander, Barbara Lawrence, Western, Jack Arnold, cinescope, cinéma, cinéscope, CineScope, Cine Scope, film, classic, classique, classik, hollywood, critique, base de données, Le Salaire du Diable DVD, Man in the Shadow DVD, Jack Arnold DVD, Le Salaire du Diable critique, Man in the Shadow critique, Jack Arnold critique

CineScope.fr - © Copyright CineScope 2005 - 2020
Les critiques - Contact
CineFaniac - le cinéma sous un autre angle